Connaissez-vous le «feed-forward» ou futuraction ?

En première partie nous avons observé que la seule méthode de feedback qui fonctionne est la rétroaction sur demande. En deuxième partie, nous avons vu comment appliquer cette découverte à l’évaluation annuelle. Aujourd’hui, nous parlerons du «feed-forward», une formule de rétroaction axée sur l’amélioration future. Je l’appellerai futuraction pour la suite.

Equipe entrevue embauche


Bien conduire au lieu de craindre l’arbre

Durant mon cours de conduite, le professeur nous disait que lorsqu’on perdait le contrôle d’une voiture, on avait la tendance naturelle à regarder l’arbre qui s’en vient vers nous… Il nous expliquait alors que, si on voulait éviter l’arbre, le truc c’était de regarder où ON VEUT ALLER et non pas là où on craint de se cogner…

Bref, dans les équipes, on a tendance à revenir sur les erreurs, les «accidents» et à décortiquer pourquoi c’est arrivé, puis conclure en toute fin qu’on fera de notre mieux pour ne pas que ça arrive à nouveau. Résultat : les gens gardent en mémoire ce qui n’a pas bien été et craignent les erreurs, au lieu de se concentrer sur l’apprentissage et les nouveaux comportements à adopter. D’où l’idée de transformer le «feedback» axé sur le passé, en «feed-forward», tourné vers le futur…


Comment passer de la retroaction à la futuraction ?

Pour ça, on suggère de passer à une rétroaction positive, axée sur les forces de la personne et le comportement attendu dans le futur.

Au lieu de…

  • Exprimer du mécontentement ou de l’inquiétude ===> exprimer de la confiance envers les forces et capacités de la personne, voir la situation comme une occasion d’apprentissage
  • Parler du passé ===> revenir sur le passé seulement pour valider la compréhension, ensuite passer à l’avenir
  • Parler du problème ===> insister sur les solutions, sur ce qui est attendu
  • Présumer que l’employé sait de quoi on parle ===> valider la compréhension des impacts et des attentes
  • Proposer des solutions ===> demander à l’employé de trouver ses propres solutions
  • Exiger un changement ===> proposer de l’aide
  • Se dépêcher de lui faire corriger le problème ===> prendre le temps de faire le tour des problèmes, surtout s’ils sont récurrents
  • Prendre pour acquis que la personne est seule à l’origine du problème ===> réaliser que la plupart du temps, les problèmes viennent du contexte, au moins en partie.

Dans les prochaines semaines, nous verrons les étapes et des exemples d’une rencontre qui utilise la «futuraction».


Pour aller plus loin

Le feedfoward ou comment donner du feedback autrement

Feedforward VS Feedback: What Are the Key Differences?