10 histoires RH comiques pour rire un peu


1re partie : les embauches et les fins d’emploi

Pour faire changement des nombreux sujets sérieux qu’on aborde, voici quelques anecdotes comiques. Vécues par mes collègues ou moi, souvent absurdes et parfois touchantes, ces petites histoires vous feront rire et sourire en ce début d’été.

Notez que j’ai modifié quelques éléments pour qu’on ne puisse pas identifier les personnes ou les entreprises concernées.

Et vous, en avez-vous des histoires à partager ? Je pourrai les ajouter dans une prochaine édition 😊

recrutement rire


Durant des entrevues d’embauche

Les entrevues sont une source inépuisable de situations comiques :

  • À la question Quelle est votre faiblesse ? Une candidate répond, confuse : Euh, le sucre ?
  • Pour un poste d’éducatrice en service de garde, une candidate candide demande : Est-ce que je peux faire le poste en télétravail ? Parce que moi je n’ai pas de voiture.
  • Le candidat et les recruteuses jasent d’une personne qu’ils connaissent et le candidat en donne une opinion peu flatteuse. Les deux recruteuses se mettent à rire, le candidat en rajoute, les rires sont de plus en plus incontrôlables au point où le candidat réalise : Oh, vous le connaissez bien ? L’une lui répond : Oui, c’est un des membres de l’équipe, et c’est aussi… mon conjoint !
  • Après quelques échanges, le candidat demande à la recruteuse : Finalement le job ne m’intéresse pas. Est-ce qu’on peut laisser faire le reste et avoir une «date» à la place ? Parce que tu es vraiment cute. Ouf, malaise…
  • Une candidate qui passe une entrevue Zoom alors qu’elle est chez la coiffeuse en train de se faire faire des mèches…
  • À la question : Quels sont vos points d’amélioration ?  Le candidat répond : Mon entreprise précédente m’a congédié en disant que je manquais de jugement. Alors je les ai poursuivis.
  • Voyez en d’autres dans mon billet Humour RH : mes entrevues d’embauche les plus bizarres.


Congédiements

Les congédiements peuvent être incroyablement difficiles, mais certains finissent par faire de bonnes histoires :

  • 1re partie : Un collègue doit annoncer à l’équipe de X sera bientôt mis à pied pour raisons économiques. Il fait donc le tour de l’équipe. Toutefois, le collègue en question n’avais pas encore été avisé… Et se demandait bien pourquoi tout le monde essayait d’être gentil avec lui et lui souhaitait bonne chance.
  • 2e partie : Ce collègue a appris environ 20 minutes après avoir fini sa tournée qu’il perdait également son poste. Quel sens du timing…
  • Un patron doit terminer l’emploi d’un salarié récemment embauché qui ne fait pas l’affaire. Il sort du bureau en criant : Non c’est pas vous qui me mettez dehors, c’est moi qui m’en vais ! Quelques jours après, il a écrit au patron que, finalement, il ne démissionnait pas, et qu’il laissait une chance à l’entreprise de se reprendre… Mon hypothèse ? Il a dû apprendre entretemps qu’une démission peut couper le chômage.
  • Une DRH de PME, mise à pied permanente pour «downsizing» durant la pandémie. La comptable affirme que l’économie va tellement mal que c’est un cas de force majeure. Ainsi, ils n’ont pas à payer d’indemnité ou de préavis de départ. La DRH leur répond :  Je vous invite à relire la jurisprudence concernant la définition de la force majeure selon l’article 82.4 des normes du travail. D’habitude c’est moi qui vous donne ces informations, mais vous m’avez mise à pied, donc…


Pour continuer en humour

Voyez également mes billets d’humour RH précédents :

Humour RH : mes entrevues d’embauche les plus bizarres

10 questions les plus absurdes reçues par des gens en ressources humaines

Et quelques blagues du Sélection sur le thème du travail. Tant qu’à y être 🙂